Couche de cire naturelle sur les pommes indigènes

04.12.2018

Couche de cire naturelle sur les pommes indigènes

Les feuilles de la fleur de lotus originaire d’Extrême-Orient sont toujours propres. Les gouttes d’eau glissent en surface et emportent avec elles les particules de saleté. C’est la raison pour la-quelle en Asie, cette fleur est un symbole de pureté. Mais le lotus n’est pas le seul à se protéger avec une peau spéciale. Une couche cireuse et huileuse se forme sur toutes les feuilles et tous les fruits et les protège naturellement contre la perte d’eau et les organismes nuisibles.

Même dans l’industrie, ces structures empruntées aux végétaux sont utilisées pour protéger les voitures, les vitres et les textiles de la saleté et de l’humidité. Chez les pommes, elles se développent de manière plus ou moins marquée selon la variété. C’est pourquoi les variétés de pommes Jonagold et Granny Smith nous semblent un peu grasses au toucher. Si une pomme est trop mûre ou stockée à la chaleur, cette couche devient également plus prononcée.
Un film huileux se forme pendant le stockage surtout avec les variétés à peau lisse comme la Gravenstein. Avec les variétés Boskoop et Cox Orange, la couche cireuse est formée uniquement de plaques individuelles, ce qui les fait paraître mates et peu grasses au toucher. En Suisse, cependant, cette couche cireuse est toujours naturelle et peut être consommée sans hésitation. La cire industrielle n’est pas autorisée dans notre pays. Ceux qui n’aiment pas la consistance grasse du fruit peuvent simplement laver les fruits à l’eau chaude ou les frotter avec un linge de cuisine.

Ce n’est pas nécessairement le cas pour les fruits importés. Dans le cas des pommes, la couche protectrice naturelle est enlevée avant la vente et remplacée par une couche de cire «plus belle» composée d’autres substances. Selon la directive européenne, le traitement post-récolte avec des substances telles que la cire d’abeille, la cire de carnauba et la résine de Shellac est autorisé.

La cire d’abeille en tant que produit d’origine animale n’est pas végétalienne et la résine de Shellac n’est pas non plus végétarienne, car elle est produite par et à partir de cochenilles.

Produits de fruits


Plus d'articles