Jürg Hess est le nouveau président de la FUS

07.04.2020

Jürg Hess est le nouveau président de la FUS

En raison de l’interdiction de rassemblement, la 22e assemblée des délégués (AD) de la Fruit-Union Suisse (FUS) n’a pas pu se dérouler de manière ordinaire. Les délégués ont statué sur les propositions, adopté tous les objets statutaires et élu les membres des organes par écrit. Le producteur de fruits thurgovien Jürg Hess (55) de Roggwil succède à Bruno Jud qui a abandonné la présidence de la FUS après huit ans.

Le renouvellement du comité était au centre de l‘AD. Avec l’élection de Jürg Hess, c’est le candidat du comité qui reprend la présidence. L’un des objectifs principaux du nouveau président pour cette année est la lutte contre les deux initiatives agricoles extrêmes. « Je m’engagerai aussi pour que la règlementation éprouvée de la protection à la frontière soit maintenue. Malgré toutes les discussions sur la protection phytosanitaire et la PA22+, il me tient, de plus, à coeur de ne pas mettre en place une nouvelle réglementation rigide empêchant une bonne production indigène de fruits et de baies. Nous devrons continuer à protéger nos cultures à l’avenir. La recherche doit absolument être renforcée, afin que nous disposions d’alternatives viables dans la pratique aux produits phytosanitaires», a-t-il souligné. Le nouveau président entend accorder une importance accrue à la promotion de la relève professionnelle à l’avenir. Grâce aux nouveaux membres Michael Artho, Adrian Seeholzer et Vinzenz Bütler le comité est fortement rajeuni. La conseillère nationale PLR genevoise Simone De Montmollin entre au comité comme représentante politique. L’oenologue défendra les intérêts du secteur fruitier au parlement à l’avenir. 

Trois nouveaux membres d’honneur 

Le président sortant, Bruno Jud, a présidé la FUS pendant huit ans. « En tant qu’entrepreneur et transformateur, Bruno Jud a toujours soutenu le développement et la modernisation de la FUS. Il a fortement renforcé la production et la transformation de fruits avec son grand engagement, sa ligne claire et son esprit d’entrepreneur », a souligné le directeur Jimmy Mariéthoz dans son éloge. Avec Ernst Möhl, c’est un pionnier de la branche de la cidrerie qui quitte divers organes de la FUS. « Grâce à ses connaissances approfondies et à sa clairvoyance il était très apprécié. Sa personnalité a constitué un grand enrichissement pour les personnes impliquées et pour la branche », a noté Jimmy Mariéthoz. De son côté, Bruno Pezzatti a été actif pendant 40 ans au sein de la FUS. En tant que directeur de la FUS avant son élection au Conseil national, il a fortement marqué le développement de l’association ainsi que la production suisse de fruits. Ces trois personnalités ont été élues membres d’honneur de la FUS au vu de leurs grands mérites.

Première année du directeur Jimmy Mariéthoz 

Jimmy Mariéthoz dirige la FUS depuis près d’une année et demie. Il a fait une rétrospective d’une année 2019 mouvementée et marquée par de nombreux projet : « Avec les nouveaux objectifs stratégiques, nous disposons d’un instrument de direction à long terme pour l’orientation de l’association. De plus, les dépenses ont pu être réduites et les finances ont été consolidées. Mais nous avons aussi fait des progrès en matière de protection phytosanitaire ». Un groupe de travail interne consacré à ce sujet a été mis sur pied et la CI avenir de la protection des plantes a été fondée ensemble avec plusieurs organisations. Elle regroupe les producteurs, les transformateurs et les consommateurs dans l’objectif de prendre en compte les nouvelles attentes dans ce domaine et d’élaborer des solutions applicables. Ensemble avec economiesuisse, la CI conduira la campagne contre les initiatives agricoles extrêmes, et ce en étroite coordination avec l‘Union suisse des paysans (USP) dont la FUS soutient aussi les activités. 

Une année 2020 riche en défis 

La protection phytosanitaire continuera d’occuper la branche pendant l’année à venir ; d’une part avec la mise en oeuvre exigeante du plan d’action Produits phytosanitaires et, d’autre part, avec la lutte contre les initiatives extrêmes sur la protection phytosanitaire. De plus, les travaux concernant la stratégie valeur ajoutée harmonisée au plan national sont en cours : les arboricultrices et arboriculteurs devront produire encore plus durablement à l’avenir, par exemple en utilisant des alternatives aux produits phytosanitaires ou des substituts aux herbicides. Les charges supplémentaires en découlant devront être honorées sur le marché. 

Comité de la FUS 2020 à 2024 

Jürg Hess, Roggwil TG (nouveau président) ; Christian Consoni, Sursee LU ; Luc Magnollay, Etoy VD ; Xavier Moret, Martigny VS ; Willi Staubli, Muri AG ; Hansruedi Wirz, Reigoldswil BL ; Michael Artho, Wittenbach SG (nouveau) ; Vinzenz Bütler, Wä-denswil ZH (nouveau) ; Simone de Montmollin, Genève (nouvelle) ; Adrian Seeholzer, Kleinwangen LU (nouveau) 

Présentation du président et des nouveaux membres du comité : 

Jürg Hess (55) gère une exploitation agricole avec environ 13 ha de fruits à pépins de table à Roggwil (TG). Il est actif au sein de divers organes de la FUS depuis 1993. Jürg Hess représente la production dans le centre de produits Fruits à pépins de table et est membre du comité et vice-président de la FUS depuis 2012. Il possède beaucoup d’expériences et dispose d’un vaste réseau. Jürg Hess est marié et père de trois enfants. 

Michael Artho (41) est chef des ventes et président de la direction de la cidrerie Möhl SA à Arbon (TG). Cet économiste d’entreprise a fait des expériences pendant plusieurs années dans différents postes dans la vente et au sein de directions dans l’industrie des biens de consommation et des boissons. Michael Artho a quatre enfants et habite à Wittenbach (SG) avec sa famille. Il représentera la transformation dans le comité. 

Vinzenz Bütler (47) gère une exploitation avec environ 8.5 ha de fruits à pépins, de fruits à noyau et de baies ainsi qu’un propre magasin et un entrepôt à Wädenswil ZH. Il est délégué auprès de la FUS depuis 2010 et membre de la commission de la formation professionnelle (CFP) Arboriculture et du centre spécial Formation et perfectionnement arboricole. Depuis 2019, il préside ces deux organes. Vinzenz Bütler est marié et a deux fils. 

Simone de Montmollin (51) est active depuis plus de 20 ans dans le domaine de la viticulture et de l’oenologie. Cette ingénieure oenologue s’est occupée de formation et de recherche (HE Changins) ainsi que de communication pour la recherche agricole (Agroscope) et a travaillé, comme indépendante, pour des associations professionnelles techniques et économiques. Aujourd’hui, elle est présidente de l’Union suisse des oenologues et siège au comité de diverses organisations professionnelles. Elle pos-sède une longue expérience politique et représente le PLR au Conseil national depuis 2019. Elle habite dans la campagne genevoise avec son époux et ses deux filles. 

Adrian Seeholzer (50) gère une exploitation avec environ 5.5 ha de fruits à pépins et de fruits à noyau à Kleinwangen LU. Il est délégué auprès de la FUS depuis 2004 et membre de divers organes, notamment du centre de produits Fruits à pépins de table et du centre spécial pour l’importation et l’exportation de fruits. Adrian Seeholzer est marié et père de trois filles adultes. 


Plus d'articles