Produire des cerises d’industrie à la place de cerises à distiller

18.06.2020

Produire des cerises d’industrie à la place de cerises à distiller

Ces trois dernières années, de grandes quantités de cerises d’industrie ont atterri dans les cuves à marc des distilleries. La situation se présente différemment cette année. Les distillateurs prient les producteurs de livrer les cerises à distiller à l’industrie cette année.

À sa séance du 8 juin, le CP Distillats a estimé la récolte de cerises à distiller de cette année à 3500 tonnes. Les arbres sont en très bon état et la charge est excellente. Après deux bonnes récoltes en 2018 et en 2019 et à cause de la baisse des ventes due à la pandémie de coronavirus, les stocks de spiritueux des distilleries sont pleins. Contrairement aux années précédentes, le marché est saturé et les distillateurs ne veulent pas prendre en charge toute la récolte aux prix indicatif à la production. Ils prient les producteurs de vendre les cerises à distiller à l’industrie.
 
La récolte de cerises d’industrie est estimée à 500 tonnes pour des besoins s’élevant à 700 tonnes. Le comité Cerises d’industrie souligne que ces cerises doivent être de très haute qualité pour pouvoir être transformées. Les conditions sont une bonne fermeté, un calibre de 18 à 23 mm et surtout l’absence de dégâts causés par les ravageurs. Il existe une certaine demande pour la marchandise cueillie manuellement. Si les cerises à distiller remplissent les normes de l’industrie, les producteurs peuvent contacter les acheteurs de cerises d’industrie. Les 200 tonnes manquantes ne pourront guère être compensées ainsi ; les conditions météorologiques pendant la récolte et la contamination par la drosophile du cerisier seront décisives.

Informations suplémentaires et photos :
Communiqué de presse
Bulletin des prix cerises pour l'industrie 2020


Plus d'articles