Quel avenir pour Agroscope ?

17.07.2018

Quel avenir pour Agroscope ?

La coopération entre Agroscope et la Fruit-Union Suisse a bien fonctionné par le passé. Aussi nous saluons la volonté de l’institution de se moderniser et l’adaptation des structures. Les exigences face à la production et la transformation des fruits sont en évolution constante, tandis que nos attentes face à la recherche changent sans cesse, comme l’illustrent les initiatives sur les produits phytosanitaires.

Nous entendons donc profiter du processus «Quel avenir pour Agroscope ?» réclamée par le politique pour définir avec précision ce que nous demandons à la recherche.
Nous sommes heureux du lancement récent de l’enquête par écrit visant à identifier les champs de recherche stratégiques, car les contenus de la recherche et la qualité de la recherche appliquée sont cruciaux.
Ces connaissances servent à définir le mandat fondamental ou le cadre de recherche d’Agroscope, ce qui déterminera le choix des spécialistes chargés de mettre en œuvre les tâches et la désignation des sites qui permettront de répondre au mieux aux questions posées à la recherche.
Il existe des sujets qu’il faut impérativement explorer sur des sites adéquats, ce qui rend indispensable la présence de sites régionaux forts nantis de mandats précis.
C’est le seul moyen d’éviter des départs de collaborateur dès la phase préparatoire des adaptations structurelles au motif d'un avenir incertain.

Le secteur souhaite continuer la coopération éprouvée avec Agroscope dans les différents forums et faire évoluer l’orientation de la recherche agronomique en dialoguant de pair à pair avec Agroscope.


Plus d'articles