Rester en santé en hiver en mangeant des poires suisses

20.02.2017

Rester en santé en hiver en mangeant des poires suisses

Tout le monde sait que les fruits sont bons pour la santé. Le vieil adage « Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours » montre bien la force contenue dans la pomme. Mais comment agit la poire, la « petite » sœur de la pomme?

Acide folique

La poire contient beaucoup d’acide folique qui appartient au complexe de vitamines B. L’acide folique est essentiel à la croissance et au développement de l’être humain. C’est pourquoi l’acide folique importe spécialement pendant la grossesse. Il diminue le risque de malformation de l’enfant pas né. L’acide folique contenue dans la poire réduit par ailleurs le risque d’apopléxie. De nos jours, les carences légères en acide folique sont courantes, car une bonne partie de cette vitamine se perd pendant la transformation et la cuisson. Il faut donc consommer la poire de préférence crue.

Le potassium et le calcium

La poire contient aussi du potassium qui régule la tension artérielle. Le potassium permet aussi la transmission normale des influx nerveux. Les carences gênent la transmission des impulsions, ce qui peut affaiblir la musculature. Au pire, le manque de potassium peut provoquer des arythmies cardiaques. Le calcium renforce la formation des os et des dents dans le corps. Le bon approvisionnement en calcium est surtout très important pour les petits enfants et les personnes d’un certain âge. Mais pour assimiler le calcium, le corps à besoin de vitamines.

Pour un régime acides-bases équilibré

Les poires ont, comme les pommes, une action basique qui aide à empêcher l’hyperacidité du corps et à contrôler le régime bases-acides. L’hyperacidité du corps peut avoir des conséquences catastrophiques. Elle peut provoquer des crises de goutte, de la fatigue, de l’arthrite et autres problèmes de santé. Les poires soutiennent de plus l’appareil digestif et rassasient rapidement. Pour cette raison, elles font souvent partie intégrante des régimes. Tout comme la pomme, la poire favorise le transit intestinal. Chez les consommateurs sensibles, ces fruits peuvent toutefois favoriser un peu trop la digestion... Mais ça, chacun doit le tirer au clair pour soi. 

Vous devrez cependant observer que les principes actifs les plus précieux des poires se trouvent sous l’épiderme, comme dans les pommes. Pour cette raison, vous devriez dans tous les cas manger la peau.


Plus d'articles