Tout sauf « à la noix» ou comment booster son cerveau

30.11.2018

Tout sauf « à la noix» ou comment booster son cerveau

Les noix couronnent souvent les plateaux de goûter, ce qui ne rend pas entièrement justice à leurs effets bénéfiques sur la santé. Leur coquille dure renferme un noyau sain !

Près de 2500 tonnes de noix sont produites chaque année en Suisse. En entendant le mot « noix », beaucoup de personnes ne voient néanmoins que l’aiguille de la balance se déplacer vers le haut. Les noix contiennent certes environ 740 calories pour 100 grammes et possèdent la teneur en graisse la plus élevée de tous les fruits à coque. Mais c’est justement grâce à ces acides gras que les noix sont de véritables paquets d’énergie.

Une poignée de noix par jour ne fait pas grossir, mais couvre les besoins journaliers d’un adulte en acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6 et contribue ainsi à prévenir les maladies cardiovasculaires et à maintenir un taux de cholestérol intact. De plus, les super-noix sont riches en vitamine E, en zinc et en potassium.

 Une noix décortiquée ressemble à un cerveau. Un indice de ses nombreux effets bénéfiques sur la santé ? L’une des raisons pour lesquelles les noix sont devenues un composant essentiel des « Mendiants » tant appréciés des étudiants, c’est qu’elles contiennent du tryptophane. Grâce à cet acide aminé calmant et antidéprime, la noix est le compagnon parfait pour chaque examen et ne saurait manquer dans la boîte à goûter. De plus, les noix constituent une précieuse source de protéines, notamment pour les végétariens.

 Les noix conviennent particulièrement comme snack entre les repas ou pour faire de la pâtisserie. Véritables multitalents culinaires, leur utilisation est néanmoins très variée. Parmi les classiques intemporels, citons la tourte aux noix de l’Engadine, les brownies tant prisés ou encore le pistou de noix. Avec leur arôme délicat, les noix hachées apportent le petit plus qui fait la différence aux salades, aux muesli et aux soupes. Enfin, les fruits pas mûrs peuvent être transformés en liqueur et en eau-de-vie et les noix mûres en délicieuse huile.

 Ce n’est pas par hasard que les noix s’entourent d’une telle carapace : elles se laissent conserver pendant une année ou plus dans leur coquille, dans l’idéal à un emplacement sec et frais. Les noyaux peuvent aussi être conservés dans le congélateur.


Plus d'articles