Voici venue la saison des fruits rouges suisses

14.07.2020

Voici venue la saison des fruits rouges suisses

La récolte des petits fruits sucrés appréciés des consommateurs - que l’on peut qualifier de superaliment indigène - bat son plein en avance d’une dizaine de jours. Au cours des prochaines semaines, les productrices et producteurs cueilleront quelque 3400 tonnes de fruits d’arbuste et de ronce. Les fruits d’arbuste et de ronce suisses sont de vraies exclusivités, car on ne les trouve que de juillet à octobre.

Nos estimations annoncent la commercialisation d’environ 2070 tonnes de framboises, 460 tonnes de mûres, 550 tonnes de myrtilles et 316 tonnes de groseilles à grappe, soit des quantités correspondantes à celles des années précédentes. Pour la production biologique, les estimations sont de 80 tonnes de framboises, 50 tonnes de myrtilles, 20 tonnes de mûres et 4 tonnes de groseilles à grappe.
 
Plus de 20 % de framboises en plus
Les Suisses aiment les fruits rouges, surtout les framboises dont la consommation a augmenté de 20 % par rapport à 2019. Pour les myrtilles, l’augmentation n’a été que de 10 %. Il se consomme en moyenne sept kilogrammes de fruits rouges par année et par habitant. Les taux d’autoapprovisionnement sont les suivants :

Framboise : 30 %
Mûres : 65 %
Myrtilles : 9 %
Cassis : 77 %

Acheter dans la région est protéger le climat
Les conditions météorologiques sont idéales pour les petits fruits en ce moment. Les mûres de ronce, surtout, apprécient les températures élevées et sont vraiment sucrées et fruitées. Les fruits rouges suisses sont produits selon des directives écologiques sévères. Ils ont pour avantage les circuits courts. Grâce à cela, les rayons regorgent de fruits fraîchement cueillis qui perdent toutefois rapidement de la vitamine C, de l’arôme et du goût. Les circuits courts permettent de plus d’économiser de l’énergie pour le transport. En choisissant d’acheter des fruits rouges indigènes, les consommateurs soutiennent la production et font accessoirement du bien à l’environnement.
Les petits fruits contiennent de précieuses substances minérales, des acides de fruit, des métabolites végétaux secondaires et des taux élevés de vitamines, de calcium et d'acide folique. Ils sont tout simplement exquis accompagnés de crème chantilly, en dessert fruité ou en pâtisserie et se prêtent à la confection de confitures, compotes et liqueurs. Ils sont pauvres en calories, désaltérants et en ce moment ils sont en vente chez les détaillants.

Annexes :
Communiqué de presse
Rapport 2020 sur les surfaces plantées en petits fruits


Plus d'articles