14.05.2024Association, Communiqués de presse

La saison des fraises suisses a commencé

Les conditions météorologiques printanières en mars ont avancé le début de la saison des fraises d’une bonne semaine, malgré la chute des températures en avril. Pendant les semaines principales de récolte, les productrices et producteurs suisses cueillent plus de 1000 tonnes de fraises par semaine. La Fruit-Union Suisse attend une bonne récolte de près de 7600 tonnes.

La saison des fraises suisses a commencé. En raison des températures exceptionnellement élevées ce printemps, la récolte a commencé une bonne semaine plus tôt que d’habitude. Les températures plus froides en avril n’ont freiné que légèrement le développement des cultures, notamment grâce aux mesures de protection et aux méthodes culturales modernes des productrices et producteurs suisses. La qualité est excellente, et les consommatrices et consommateurs pourront déguster des fraises suisses aromatiques. Les quantités attendues ont déjà été dépassées pendant les premières semaines de récolte, et les quantités augmentent maintenant quotidiennement. Pendant la période de récolte principale du 20 mai au 9 juin, les productrices et producteurs récolteront plus de 1000 tonnes par semaine. La Fruit-Union Suisse attend une bonne récolte de près de 7600 tonnes.

Les fraises suisses ne font pas de longs trajets

Les fraises suisses sont fraîches et passent pour ainsi dire directement du champ à l’assiette. Les personnes qui apprécient de courts trajets et une production ménageant l’environnement ne peuvent faire de meilleur choix que de consommer des fraises indigènes. Grâce à de courts trajets et à une culture ménageant les ressources, ces dernières sont récoltées à maturité optimale ce qui se répercute positivement sur le goût, sur la fraîcheur et sur la qualité.

La protection contre les intempéries est essentielle

La surface de fraises en plein champ et sous tunnel s’élève à environ 491 hectares en Suisse. Avec des conditions météorologiques comme ce printemps, la protection des cultures est essentielle. La fraise est considérée comme étant la reine sensible des petits fruits. La production indigène oscille entre 7000 et 7700 tonnes par année, une quantité qui ne peut être atteinte qu’avec une bonne protection contre les intempéries. Des dispositions adéquates en matière d’aménagement du territoire et une protection moderne contre les intempéries permettront aux productrices et producteurs suisses de continuer à assurer une part importante de l’approvisionnement du marché indigène à l’avenir.

Vous avez des questions ? Contactez-nous - nous sommes à votre disposition.

Weitere News

28.03.2024Association, Communiqués de presse

Engagement pour l’arboriculture de demain

La Fruit-Union Suisse a accueilli plus de 150 délégués et invités de marque lors de l'Assemblée des délégués de cette année à Berne.

14.03.2024Communiqués de presse

Évènement dans le cadre de la session : « Entretien sous le pommier »

Schweizer Obstverband sensibilisiert Bundesbern für den «Schutz der Kulturen»

20.12.2023Communiqués de presse

Jus de fruits doux grâce à l’été ensoleillé

Les cidreries dans le système de compensation des récoltes ont transformé 36 086 tonnes de pommes et
2059 tonnes de poires cette année.