30.08.2022Communiqués de presse

Des fruits à pépins encore plus durables sont prêts à être cueillis

La Fruit-Union Suisse (FUS) a ouvert aujourd’hui la saison des fruits à pépins suisses à Etoy (VD). La manifestation était placée sous le signe du programme sectoriel « Durabilité des fruits ». En présence de la conseillère nationale Simone de Montmollin, la FUS a souligné le rôle pionnier de la branche et a annoncé une bonne récolte. En effet, 114 500 tonnes de pommes et 18 500 tonnes de poires sont attendues cette année.

La production indigène de fruits à pépins est devenue encore plus durable au cours de l’année dernière. Avec « Durabilité des fruits », la Fruit-Union Suisse (FUS) a élaboré un programme sectoriel ambitieux en collaboration avec Swisscofel et des acteurs et experts de toute la filière. C’est une réponse directe aux exigences accrues des consommatrices et consommateurs et au plan de mesures « Eau propre » du Conseil fédéral. La conseillère nationale Simone de Montmollin a souligné le rôle pionnier de la branche à l’occasion de l’ouverture de la saison des fruits à pépins suisses sur l’exploitation de Luc Magnollay : « C’est le reflet de la grande volonté de la branche de tenir compte des exigences accrues de la société, de la politique et des consommatrices et consommateurs et d’y répondre avec des mesures applicables. »

Un programme avec un large impact

La solution sectorielle nationale comprend neuf objectifs de durabilité et prévoit 90 mesures dans les trois dimensions de la durabilité. Grâce au vaste catalogue de mesures, toutes les exploitations peuvent apporter une contribution à une production encore plus durable en fonction de leur situation individuelle. Le soutien au programme est grand et les nouvelles dispositions seront respectées sur plus de 85 % de la surface de fruits à pépins dès la première année. Les principaux détaillants soutiennent le programme de manière égale. Les productrices et producteurs reçoivent 6 centimes par kilo de fruits à pépins comme indemnité pour les charges supplémentaires. Ce supplément de prix vaut pour les pommes et les poires de première et de deuxième classe.

Année bonne et précoce pour les fruits à pépins

Les productrices et producteurs de pommes récoltent actuellement les premières pommes et poires cultivées selon les dispositions de la nouvelle solution sectorielle « Durabilité des fruits ». Cette année, la récolte a commencé près de six jours plus tôt que d’habitude en raison des bonnes conditions météo. Elle atteindra son pic à la mi-septembre et durera jusqu’à la fin octobre. Une bonne récolte s’élevant à près de 114 500 tonnes de pommes et 18 500 tonnes de poires est attendue.

Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre disposition.

Weitere News

27.04.2021Communiqués de presse

Les dégâts causés dans les vergers par le gel ne peuvent pas encore être estimés

Les nombreuses nuits de gel en avril ont causé des dégâts dans différentes cultures. Le Valais a été particulièrement touché. Les dégâts ne peuvent pas encore être chiffrés au niveau national.

25.05.2021Communiqués de presse

Fraises suisses : l’attente est finie

Le printemps pluvieux a retardé la maturité des fraises suisses. Elles sont mûres à présent et les quantités cueillies augmentent chaque jour. La Fruit-Union Suisse s’attend à une bonne récolte d’environ 7000 tonnes.

29.05.2021Communiqués de presse

Plus de cerises suisses qu’attendu

Sur la base de la première estimation de récolte de la fin mai, la Fruit-Union Suisse s’attend à une quantité de 1682 tonnes de cerises de table. Il s’agit d’une baisse de près de 20 % par rapport à la moyenne sur cinq ans.

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.

Accepter