25.07.2023Association

Détection du scarabée japonais à Kloten

Quatre scarabées japonais ont été détectés à la mi-juillet dans un piège à phéromone à Kloten dans le cadre de la surveillance nationale du ravageur. Il s’est avéré par la suite qu’il existait déjà une petite population à Kloten. C’est la première fois que le ravageur est détecté au nord des Alpes. Si dans d’autres cantons seuls des scarabées individuels ont été trouvés jusqu’à présent, le ravageur est présent depuis 2017 dans le Tessin où il provoque d’importants dégâts.

Le ravageur originaire du Japon peut contaminer plus de 300 plantes hôtes, dont les fruits à pépins et à noyau ainsi que les petits fruits, et provoquer d’énormes dégâts. Il est classé comme organisme de quarantaine prioritaire en Suisse et doit donc impérativement être annoncé et combattu. Vous trouverez d’autres informations sur le scarabée japonais ici.

La population à Kloten est encore petite pour le moment et limitée à une petite zone. Les chances donc bonnes de pouvoir l’exterminer si l’on agit rapidement et avec détermination. L’objectif des mesures de lutte est de protéger les régions non infestées en Suisse et dans d’autres pays et d’éviter de la sorte d’importants dégâts.

Conformément aux dispositions de la Confédération, l’office du paysage et de la nature du canton de Zurich a délimité un foyer d’infestation avec un rayon de deux kilomètres autour du lieu de détection du ravageur ainsi que, de plus, une zone tampon de cinq kilomètres de large et a ordonné des mesures pour exterminer la population de scarabées japonais. Il faut notamment éviter que les femelles pondent leurs œufs dans la terre afin que la population ne puisse pas se développer fortement jusqu’à l’année prochaine. En outre, il faut empêcher le scarabée japonais de se propager à partir de Kloten. Vous trouverez des informations supplémentaires sur les mesures ordonnées ici.

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a déjà octroyé l’homologation d’urgence suivante la semaine dernière : utilisation d’acétamipride pour combattre le scarabée japonais (Popilla japonica). L’utilisation est limitée au 31 octobre, et le champ d’application inclut les fruits à pépins et à noyau ainsi que les petits fruits. Le traitement peut uniquement être effectué sur instruction des services phytosanitaires cantonaux. Veuillez tenir compte des communications des offices cantonaux.
Vers la décision de portée générale (acétamipride).

Si vous détectez un scarabée japonais, veuillez en informer le plus rapidement possible le service phytosanitaire du canton. Vers la fiche technique de l’OFAG et les contacts.

La Fruit-Union Suisse (FUS) observe avec inquiétude la propagation du scarabée japonais (Popillia japonica) et salue l’homologation d’urgence de l’acétamipride octroyée par l’OSAV pour combattre le ravageur ainsi que les mesures décidées par l’office du paysage et de la nature du canton de Zurich. Elle observe l’évolution de la situation, est en contact étroit avec les autorités nationales et cantonales et soutient toutes les mesures contribuant à désamorcer la situation. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des choses.

Avez-vous des questions ? Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Weitere News

21.02.2024Association, FuturLab passé, Recherche et développement

Troisième événement FuturLab

Le mercredi 20 février a eu lieu le troisième événement FuturLab.

02.02.2024Association, Fruits à cidre

Actualisation des données des producteurs de fruits à cidre et à distiller Suisse Garantie

Tous les producteurs de fruits à cidre et à distiller reconnus par Suisse Garantie (SGA) sont enregistrés auprès de Suisse Garantie et sont membres de la Fruit-Union Suisse. Pour pouvoir continuer à livrer les fruits en tant que marchandise Suisse Garantie, une mise à jour des données doit être effectuée.

30.01.2024Association, Webinaires à venir

Webinaire 2 : Stratégies d’irrigation

Le deuxième webinaire KOB aura lieu le mercredi 3 avril 2024.