06.08.2021Communiqués de presse

Les pommes suisses résistent au mauvais temps

Les nuits de gel en avril, les intempéries à partir de juin et l’été pluvieux ont fortement mis à contribution les productrices et producteurs de fruits. L’estimation de la récolte de fruits à pépins montre qu’au moins les cultures de pommes ont bien résisté au mauvais temps. La Fruit-Union Suisse (FUS) s’attend à une récolte de près de 120 000 tonnes de pommes de table. Les pertes de récolte devraient en revanche être plus grandes pour les poires de table.

La population suisse pourra de nouveau savourer les fruits à pépins indigènes ces prochains mois. Selon l’estimation officielle de la récolte, on peut s’attendre à une bonne année pour les pommes. Avec 120 091 tonnes de pommes de table (-1 %), le rendement devrait être pratiquement similaire à celui de l’année dernière. Il existe néanmoins de grandes différences entre les variétés : si la récolte des variétés les plus appréciées Gala, Golden Delicious et Braeburn devrait augmenter, celle des variétés Boskoop, Idared, Milwa, Elstar et Gravensteiner devrait nettement baisser. Ces cultures ont été plus touchées par le gel et l’alternance. Les estimations sont moins réjouissantes pour les poires de table. La récolte est estimée à environ 18 600 tonnes ce qui n’équivaut qu’à 79 % de la récolte de l’année dernière.

Grandes différences régionales
La Suisse orientale reste la principale région de production de fruits de Suisse et produit 40 % de tous les fruits à pépins de table. Elle est suivie par le Valais avec 30 % et le bassin lémanique avec 15 %. Le Valais peut notamment s’attendre à une excellente récolte, ce qui compensera quelque peu la récolte catastrophique d’abricots. La Suisse centrale et le canton de Berne ont en revanche été fortement touchés par le gel et la grêle. Ces régions doivent s’attendre à une très mauvaise année pour les fruits à pépins. L’estimation de récolte doit être considérée avec prudence. Le sondage a en effet été réalisé avant les dernières intempéries et se base sur la récolte pendante. La quantité commercialisable peut s’avérer plus faible en raison de cercles de gelée et de la contamination par la tavelure.

À propos de l’estimation de récolte
L’estimation de la récolte de fruits à pépins est réalisée avec la méthode de Bavendorf depuis 1986. Elle est faite sur ordinateur et se base sur trois éléments : densité de la charge en fruits, poids des fruits et potentiel de production des cultures. La densité de la charge en fruits est déterminée par observation et le poids des fruits par calcul à partir du diamètre des fruits. Quant au potentiel de production, il est déterminé à partir de la statistique des cultures fruitière. La densité de la charge en fruits et le diamètre des fruits sont déterminés en juillet sur des exploitations choisies par des experts des offices cantonaux. Les résultats sont soumis pour contrôle à divers spécialistes du secteur fruitier avant leur publication.

Quantité attendue en 2021 des variétés de pommes de table les plus cultivées :

  1. Gala, 34 596 tonnes (+4 %)
  2. Golden Delicious, 15 468 tonnes (+14 %)
  3. Braeburn, 11 858 tonnes (-2 %)

Quantité attendue en 2021 variétés de poires de table les plus cultivées :

  1. Beurré Bosc, 7 439 tonnes (-10 %)
  2. Conférence, 3 694 tonnes (-14 %)
  3. Williams, 2 446 tonnes (-45 %)

Quantité attendue en 2021 dans les principales régions de culture de pommes de table :

  1. Suisse orientale, 46 690 tonnes (-8 %)
  2. Valais, 36 950 tonnes (+38 %)
  3. Bassin lémanique, 23 422 tonnes (+21 %)

Région Quantité attendue en 2021 dans les principales régions de culture de poires de table :

  1. Suisse orientale, 10 057 tonnes (-3 %)
  2. Valais, 6 016 tonnes (-36 %)
  3. Bassin lémanique, 1 234 tonnes (+10 %)

Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre disposition.

Weitere News

27.04.2021Communiqués de presse

Les dégâts causés dans les vergers par le gel ne peuvent pas encore être estimés

Les nombreuses nuits de gel en avril ont causé des dégâts dans différentes cultures. Le Valais a été particulièrement touché. Les dégâts ne peuvent pas encore être chiffrés au niveau national.

25.05.2021Communiqués de presse

Fraises suisses : l’attente est finie

Le printemps pluvieux a retardé la maturité des fraises suisses. Elles sont mûres à présent et les quantités cueillies augmentent chaque jour. La Fruit-Union Suisse s’attend à une bonne récolte d’environ 7000 tonnes.

29.05.2021Communiqués de presse

Plus de cerises suisses qu’attendu

Sur la base de la première estimation de récolte de la fin mai, la Fruit-Union Suisse s’attend à une quantité de 1682 tonnes de cerises de table. Il s’agit d’une baisse de près de 20 % par rapport à la moyenne sur cinq ans.

Ce site web utilise des cookies pour vous soutenir dans votre navigation personnelle. En visitant le présent site web vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre déclaration de confidentialité. Veuillez lire cette dernière pour en savoir plus sur la manière dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez gérer ces derniers.

Accepter